Cours SSPM 9: Phytothérapie en Dermatologie


C’est avec un nombre record de participants que nous nous sommes retrouvés le jeudi 13 septembre 2018 à l’UNIL pour suivre le cours 9 sur l’utilisation de la phytothérapie en dermatologie. Le cadre était des plus agréables, car suite à la demande de la SSPM, le secrétariat de l’EPGL a pu organiser un nouvel auditoire plus spacieux et plus lumineux situé dans le Cubotron.


Le cours a débuté par la présentation du Dr. Georges Pamplona de Sierre qui nous a présenté les différents types de plaies et leurs spécificités. Il nous a rappelé que les antibiotiques n’enlèvent pas le pus, mais qu’il faut le drainer, et qu’il ne faudrait surtout pas désinfecter une plaie chronique. Parmi les plantes intéressantes pour la prise en charge des plaies le Dr. Pamplona a cité l’aloé, cicatrisante, la centella asiatica, cicatrisante et favorisant la synthèse de collagène, ainsi que le millepertuis, qui est un excellent antiinflammatoire. Le souci et la camomille étaient bien sûr également mentionnés. Pour finir le Dr. Pamplona nous a parlé du miel, qui est un excellent cicatrisant pour la peau.


Le Prof. Olivier Potterat de l’université de Bâle nous a parlé de la toxicité des plantes sur la peau. L’ortie avec ses poils urticants provoque des lésions mécaniques, alors que les euphorbes contiennent des substances qui irritent directement la peau et entraînent la formation de cloques. Certaines substances sont même co-carcinogènes. Les espèces de Daphne sont également irritantes pour la peau. Certaines plantes peuvent provoquer des allergies de contact : Ce danger d’allergie de contact est surtout dû à la présence de lactones sesquiterpéniques, présentes dans beaucoup d’astéracées comme par exemple l’arnica ou l’artichaut. Pour finir le Prof. Potterat nous a parlé des substances phototoxiques présentes dans les zestes des espèces citrus. Néanmoins ces furanocoumarines peuvent être thérapeutiquement utilisées dans le traitement du psoriasis.

Dans sa conférence sur la pharmacognosie des plantes pour les problèmes dermatologiques le Prof. Potterat nous a rappelé les plantes médicinales les plus importantes pour les pathologies dermatologiques. Pour les inflammations et blessures de la peau le calendula, la camomille et l’hamamélis sont les plantes de choix. Le podophyllum peltatum, avec la podophyllotoxine, est utilisé dans le traitement des verrues (surtout condylomes), ainsi que la chélidoine et la mélisse, qui ont les deux des effets antiviraux. Pour finir nous avons appris que l’edelweiss est une « rising star » surtout en dermocosmétique, grâce à ses activités antioxydantes, antibactériennes et antiinflammatoires.


Le Dr. Pacal Furrer de l’UniGe nous a rappelé qu’en dermatologie le choix de la base est tout aussi important que celui de la substance active. Il est donc crucial de choisir la base en fonction de l’état de la peau. Ainsi, une peau suintante ne peut pas être traitée par une pommade, car il y aurait un risque de macération. Le Dr. Furrer nous a donc rappelé les différentes formes galéniques, leurs spécificités ainsi que leurs champs d’application. Pour finir le Dr. Furrer nous a présenté quelques formules phyto-aromathérapeutiques pouvant être utilisées en dermatologie.


Le Prof. Kurt Hostettmann nous a parlé des antiviraux en phytothérapie. Pour l’herpès on peut utiliser la mélisse, la sauge et la rhubarbe, ainsi que la tanaisie, une plante traditionnelle. En traitement interne, pour renforcer le système immunitaire, il convient de proposer l’échinacée ou alors des baies riches en vitamine C comme l’aronia ou l’argousier. Parmi les plantes pouvant être utilisée pour traiter la varicelle le Prof. Hostettmann a nommé l’avoine, qui a des propriétés adoucissantes et antiprurigineuses, ainsi que l’aloé. Pour finir nous avons appris que le Dr. Jean Valnet avait conseillé la racine de bardane pour le traitement de la rougeole.


Le Dr. Philip Taramarcaz de Genève nous a donné une conférence sur l’onagre et d’autres plantes intéressantes pour le traitement de la dermatite atopique, ainsi que sur la prise en charge du psoriasis par la phytothérapie. L’onagre joue un rôle important dans le traitement de la dermatite atopique. L’acide γ linolénique va couvrir un manque dont souffrent les patients atteints de cette pathologie et influencer directement la synthèse des prostaglandines. Elle a des propriétés antiinflammatoires et antioxydantes. L’hamamélis, le cardiospermum, le chêne et la pétasite ont également une place dans le traitement de cette pathologie. Pour le psoriasis, le mahonia est la plante de choix, avec ses propriétés anti-prolifératives, anti-inflammatoires et émollientes.


Pour finir la journée en beauté nous avons eu le plaisir d’écouter le Dr. Pierre-Olivier Tauxe nous parler du traitement aromathérapeutique de l’acné et des mycoses cutanées. Il a ainsi mentionné les hydrolats de ciste et de rose qui peuvent être utilisés sous forme de spray, en combinaison avec différentes huiles essentielles comme par exemple la sauge, le romarin verbenone ou la lavande. En phytothérapie un mélange de TM d’artichaut, d’ortie et de pissenlit, qui sont des draineurs, permettent de traiter ces pathologie par un effet indirect. Le Dr. Tauxe rappelle qu’il est important de donner également un soutien psychologique à ces adolescents : Le jasmin, le lippia ou encore le géranium rosat peuvent être utiles. Pour le traitement des mycoses il y a un vaste choix thérapeutique, comme par exemple le Tea Tree, l’épinette noire ou encore le gingembre. Le Neem, une huile végétale, présente également des propriétés antifongiques et peut être utilisé pour cette indication. Pour finir, le Dr. Tauxe nous a rappelé que les mycoses sont souvent dues à une dysbiose qu’il faudrait traiter par des probiotiques.

Un grand Merci aux conférenciers, qui ont su captiver les participants avec leurs conférences passionnantes, et merci à la maison Zeller®, qui nous a soutenus lors de cette journée !
Nous remercions également nos participants qui sont venus si nombreux à ce cours et qui, par leur intérêt et leur motivation, ont grandement contribué au succès de cette journée.