Phytotherapie et gastroenterologie : Un sujet attractive

La journée (Cours 2) commence par une introduction historique de la proctologie et les remèdes des anciens dans cette spécialité.
Les Égyptiens utilisaient les baies de Laurier pour arrêter la diarrhée et de l’ail pour diminuer les flatulences. Le Professur Roche illustre la pathologie hémorroïdaire et son étiologie, nous comprenons ainsi les clés de son traitement. Une attention est donnée à la Podophylline obtenue du Podophyllum peltatum et des extraits de la chélidoine pour l’éradication du papilloma virus.
Mme Bettina Fehlmann, complète le discours précédent en illustrant avec précision le traitement de la constipation. Une bonne hydratation et des compléments alimentaires riches en fibres en sont la base. La phytothérapie nous aide avec les laxatifs de Lest : Plantago, Psylium, Sterculia et linum en première intention. Dans des situations plus graves, des dérivés anthracéniques ( Sené/ Bourdaine /Cascara) peuvent être utilisés de façon ponctuelle. Sa présentation sera enrichie d’HE contre la constipation, les hémorroïdes et les fissures anales.
Le Dr Tauxe se chargera des troubles digestifs fonctionnels. L’attention est portée sur les aspects psychosomatiques des symptômes digestifs. On bénéficie d’exemples de préparations de HE et d’hydrolats en usage interne et externe, aiant une influence sur le systhème nerveux. Le foie, parfois mis a mal par l’alimentation moderne et les excès, peut être aidé, selon le Pr Hostettmann, par l’Arthichaud et du Pissenlit. Les graines de chardon -Marie, contiennent la sylmarine, substance très efficace pour protéger et guérir les hépatocytes des toxiques. La Fumeterre, plante suisse, et le Desmodium congolais sont également cités. La Dre Corcelle nous parle du côlon irritable et de l’origine de la dysbiose du tube digestif dont on pense en etre la cause. L’accent est donné aux pré et probiotiques. En fin de journée, nous revenons à la pratique clinique avec le Dr Frey, qui décrit l’histoire clinique d’un patient présentant des symptômes de côlon irritable, la stratégie diagnostique et thérapeutique en médecine générale est illustrée.